• Virginie Shirley

Un chemin, une histoire


20 juin 2020, le soleil est au zénith. C'est le jour du solstice d'été. C'est le jour le plus long de l'année. C'est le jour pour célébrer. C'est le jour que j'ai choisi pour vous annoncer...

Stop!
Laissez-moi d'abord vous raconter comment j'ai cheminé...

20 juin 1980, le soleil cogne sur la vitre, j’ai 10 ans. Allongée dans le salon au ras du jardin, j’invente un monde immense, magique et sans limites, peuplé de coccinelles et de rochers de la taille d’un grain de sable. Tout est possible.


20 juin 1987, le café de Nogent-sur-Marne est plein de lycéens. Mon bac en poche, je suis presque en retard pour la manif du WWF. Je suis convaincue qu’on peut sauver la planète et je veux y prendre part. A 17 ans, je crois voir des avenirs que personne d’autre ne voit, la nature en gouvernance et l’homme en sage.


20 juin 1999, l’été arrive. L’an 2000 est annoncé. De la fenêtre de mon appartement, place de la porte Champerret, les femmes et les hommes tournicotent autour des bouches de métro comme des fourmis légionnaires. Je suis sur le point de devenir maman pour la première fois. J’ai déjà beaucoup voyagé, en Nouvelle Zélande chez mon grand-père, en Malaisie, au Canada, en Mauritanie. J’ai travaillé aussi, à New York, à Londres, à Paris. J’aime mon métier, je maîtrise l’art de la communication et la communication de l’art. Je suis devenue porte-voix et plume.


20 juin 2012, Poitiers s’éveille. Je suis en crise de l’âge, de la maturité, du sens. Je veux de l'authentique, du vrai, du partage, de l'amour, quoi! Le reflet du soleil dans mon thé m’attire vers une autre réflexion. Communiquer, c’est justement donner du sens aux actions. A partir de maintenant, je ferai moins de concessions. Je travaillerai la forme si elle sert le fond. Je sais connecter les gens et les idées : pour construire demain, ça devrait servir !


20 juin 2019, je me promène au bord de la Marne, je contemple la marmaille d’une canne paisible qui glisse sur l’eau verte et je me dis que ce jour est le dernier du reste de ma vie. C’est le premier de ma renaissance. J’imagine déjà le prochain SOLSTICE.


20 juin 2020, un matin comme les autres, à mon ordinateur. Le café fume. Sauf, que je vous écris. L’énergie des débuts est là, incomparable. Tout est possible.

Par un beau solstice d'été, le moment est venu de vous présenter l'agence Solstice.

Au moment de rédiger ce texte pour vous annoncer ma nouvelle aventure, j’ai longtemps hésité, tant elle est personnelle. J’ai griffonné des accroches, des anaphores, des slogans et même un poème. Mais finalement, je me suis souvenue que je voulais créer une agence de contenus pour une bonne raison : raconter de nouvelles histoires.

Entrepreneur, directeur, artisan, écoutez l’histoire qui est en vous, celle que vous avez à raconter. C'est aussi celle que vos clients vont aimer.

Communiquez autrement. Contactez-nous!



41 vues0 commentaire