top of page
  • Photo du rédacteurVirginie Shirley

Chat GPT, plus qu'un outil ?


L'I.A. va-t-elle remplacer votre job ?


Je suis rédactrice et autrice, j'ai fondé en 2020 SOLSTICE, une agence éditoriale qui s'appuie sur tous les métiers de la communication visuelle : graphiste, photographe, vidéaste, illustrateur, web designer. "L'I.A. va-t-elle remplacer votre job ? " La 1e fois qu'on m'a posé cette question, j'ai souri. La 2e fois, ça m'a agacé, la 3e fois, j'ai douté. J'avais besoin d'enquêter. Voici, en substance, ce qui ressort de mon entretien avec un ingénieur logiciel, responsable de projets stratégiques, au sein d'une des plus grandes ESN d'Europe (Entreprise de services numériques).




Que peut faire Chat GPT ?


"Techniquement, l'I.A. peut tout faire. Dans le domaine de la rédaction, Chat GPT (le Chat Generative Pre-trained Transformer est un prototype d'agent conversationnel utilisant l'intelligence artificielle, développé par OpenAI et spécialisé dans le dialogue) est un modèle de langage, travaillé depuis des années, qui fonctionne de la manière suivante : tu lui donnes un texte et il va écrire automatiquement la suite du texte. Il apprend à partir d'énormes ensembles de données textuelles, permettant une compréhension et une génération de textes sophistiquées. En fonction des précisions de la demande que l'on fait à Chat GPT, il propose une réponse adaptée."


J'entends maintenant un peu partout des agences ou des start-up

qui proposent des formations pour mieux savoir parler à Chat GPT...


"Oui, c'est ce qu'on appelle le 'prompt engineering'. C'est devenu un métier à part entière. Savoir rédiger les meilleures requêtes pour converser avec chat GPT (texte) ou MidJourney (images) ou d'autres I.A. ne peut pas s'improviser en quelques heures de formation, contrairement à ce que certaines entreprises laissent croire. C'est tout simple : vous pouvez maîtriser Illustrator et Photoshop, vous ne serez pas pour autant un grand directeur de création ! Pour l'I.A., c'est pareil. Maîtriser un outil ne fait pas de vous un artisan, encore moins un artiste! Les meilleurs prompts du monde ne transformeront jamais Chat GPT en puissance créative.


Par défaut, Chat GPT donne la réponse la plus commune, la plus standard, à une question. Par exemple, si vous lui demandez d'expliquer un problème de maths au sujet duquel beaucoup de gens se trompent, Chat GPT va vous donner une réponse dans laquelle il se trompe. En revanche, si vous lui demandez : "répond à ce problème de maths comme si tu étais un professeur de maths", Chat GPT va vous donner une réponse exacte, car un prof de maths ne se trompe pas!"


Et si je lui demande d'écrire une histoire en précisant finement le contexte ?


"Chat GPT techniquement peut écrire une histoire. Il est rapide, il peut compiler des informations sur tous les sujets. Si vous lui demandez d'écrire une histoire originale, il va cependant vous répondre en prenant ce que la plupart des gens entendent par "original". Il va, par exemple, ajouter au texte quelques figures de style. Mais, il n'est pas capable d'originalité. Même en rédigeant un prompt hyper précis, il ne pourra pas sortir du cadre, ni casser les codes. Pour dire autrement les choses, Chat GPT est limité dès que vous souhaitez une production personnalisée ou créative.



Prenons, un exemple concret. Vous devez rédiger un article sur 'l'épargne qui démontre que votre argent fructifiera d'autant plus que vous effectuez des versements réguliers sur votre assurance-vie'. Chat GPT pourra produire un texte précis sur le sujet, mais il ne pourra jamais produire un texte qui commence par la métaphore du Lièvre et de la tortue, se poursuit par un questionnement sur la psychologie de l'épargnant et se termine enfin par une blague qui invite le lecteur à aller plus loin."


Donc, la création reste du côté de l'humain.

Mais qu'en est-il de votre métier, celui de développeur ?

Vous sentez vous menacé par l'I.A.? ?


"Non, pas du tout. Chat GPT sait générer une réponse évidente à une question posée. Pour cela, il faudrait que le client puisse tout anticiper, prévoir toutes les éventualités à l'avance. Or, la difficulté du donneur d'ordre, c'est justement de formuler ses attentes. La plupart du temps, c'est en travaillant avec son prestataire (ESN, rédacteur, graphiste... ) que les fonctionnalités répondant à ses besoins spécifiques vont apparaître. Mon métier d'ingénieur est de traduire la problématique d'un client en réponse informatique, de faire les meilleurs choix pour lui. Je l'accompagne pour établir les fonctionnalités d'un site, qui elles-mêmes vont évoluer dans le temps. Comment, dans ce contexte briefer Chat GPT ou une autre I.A. ? L'adaptabilité n'est pas un critère pour elles."


Oui, mais cela va évoluer avec la nouvelle génération qui arrive ?


"C'est absurde ! Le deep learning (sous-ensemble du machine learning, où les réseaux neuronaux artificiels - des algorithmes conçus pour fonctionner comme le cerveau humain - apprennent à partir de grandes quantités de données) a besoin d'une quantité astronomique de données. Aujourd'hui, des corpus de données énormes ont été amassés, notamment en informatique. Microsoft, qui est derrière Chat GPT possède Github, la plus grosse plateforme de codes informatiques du monde, et aussi npm, l'un des repository (stockage centralisé de données) les plus larges en volume de code, et aussi VSCode, l'éditeur de code le plus utilisé au monde. Donc, ils ont déjà accès au plus grand volume de données de codes informatiques jamais écrits par des humains. Or, pour augmenter les performances de l'I.A., l'objectif est d'augmenter le volume de ces données. Ainsi, pour multiplier par 2 la performance de Chat GPT, il faudrait multiplier par 10 la quantité de données disponibles. Mais, compte tenu du volume de données déjà récoltées, on pourra peut-être multiplier ce volume une fois par 10 mais on sera vite bloqué. Pour une véritable évolution, il en faudrait 100 fois plus. Selon les chercheurs, l’intelligence artificielle comme Chat GPT arrive au bout des données disponibles pour s’entraîner. Il faut donc s’attendre à ce que la technologie stagne un long moment.


J'aime mettre en parallèle le buzz autour de l'I.A. avec celui qu'on a connu autour des NFT. Quand elles sont arrivées, c'était le summum du buzz. Le 1er NFT (jeton non fongible) qui s'est vendu 180 millions de dollars est celui qui s'est vendu le plus cher. Cela devait révolutionner le marché de l'art, rien ne s'est passé. Chat GPT, c'est pareil. C'est l'accessibilité à tous et la massification de la communication autour du phénomène qui le place dans le débat public comme un phénomène révolutionnaire, mais son usage montre que cela ne change pas fondamentalement la manière de travailler, sauf dans les taches les moins qualifiantes. L'outil est performant lorsque l'on peut industrialiser des contenus mais plus la part créative est importante dans la production, moins Chat GPT intervient. Plus on connaît la réalité pratique des nouveaux outils issus de l'I.A., plus leur effet spéculatif dégonfle."


Comment un graphiste, un rédacteur, un illustrateur ou un développeur de site

peut se sentir confiant sur l'avenir de son métier ?


"Ce qui est déterminant, c'est la qualité de la production. Pour qu'une I.A. soit rentable pour une entreprise, il faut que son prix d'entrée soit très faible (pour l'instant, c'est le cas, mais cela pourrait changer) et aussi que le temps passé à demander des contenus à Chat GPT soit réduit."

Pour obtenir une qualité minimale, c'est OK. Le client obtiendra un texte avec une syntaxe de base, dépourvu de style, qui pourra remplir un site web.

"Si l'attente est de séduire un lecteur, d'obtenir son adhésion par une rédaction créative et personnalisée, clairement, l'I.A. ne fonctionne pas. Chat GPT produit un contenu normé. MidJourney, l'I.A. qui génère des images, nous a bluffé au début par la qualité de ses productions. Pourtant, en y regardant de plus près, et avec du recul, on se rend compte que l'I.A. produit toujours le même style d'images, avec la même patte. Autre problème, les outils pour générer une image sont si complexes qu'ils demandent autant de travail que la création de l'image elle-même."



Donc, on peut considérer l'IA comme un outil ?


"Bien sûr. Et l'I.A. n'est pas récente. Les entreprises comme OpenAi ou Google travaillent depuis plus de 20 ans sur des modèles comme Chat GPT. La nouveauté, c'est la visibilité récente qu'on lui a donnée, l'effet waouh qui diffuse dans la société. C'est de la com ! Les patrons d'entreprises de la tech, les relais d'opinion, les médias du secteur ont orchestré un effet de buzz énorme. Ce buzz prouve en lui-même que nous sommes sur un palier technologique. On ne peut pas s'attendre à des évolutions majeures dans les décennies qui viennent."

Acheter une image iStock ne fait pas de vous un illustrateur, savoir se servir de Indesign, ne fait pas de vous un graphiste, aligner des phrases sur un thème ne fait pas de vous un auteur.

"Chat GPT restera un outil pour générer des textes quelconques, servant le marketing de produit, parfois difficilement lisibles et peu attrayants. Et cela peut avoir son utilité. En revanche, pour obtenir un texte avec de la personnalité et un intérêt supérieur, il faut un rédacteur capable de rewriter la base produite par Chat GPT (ce qui ne sert pas à grand chose) ou quelqu'un qui écrive directement le texte en y incorporant son 'talent'.

Acheter une image iStock ne fait pas de vous un illustrateur, savoir se servir de Indesign, ne fait pas de vous un graphiste, aligner des phrases sur un thème ne fait pas de vous un auteur. Le journaliste qui interview un artiste ne peut pas être remplacé par Chat GPT. Prenons l'exemple d'un développeur de site pour des petites entreprises qui développait en html dans les années 2010. Avec la montée en puissance de Wordpress, son travail a intégré les capacités de ce logiciel plus performant. De la même manière, il pourrait s'appuyer sur l'IA qui propose des solutions de créations de sites en ligne. Mais, ce qui est sûr, c'est que l'entreprise aura toujours besoin de sa compétence pour produire le site global, même si l'IA intervient dans le processus."


Et si on demande à Chat GPT lui-même

s'il menace l'emploi de rédacteur, que répond-t-il ?


"Mon existence n'a pas pour but de remplacer les rédacteurs, mais plutôt de les assister dans leur travail. Bien que je puisse générer du texte de manière autonome, il est important de souligner que la qualité et la nuance du contenu que je produis dépendent toujours des instructions et des orientations fournies par des rédacteurs humains. Mon rôle est de vous aider à accomplir vos tâches plus rapidement en fournissant des suggestions, des idées ou même des brouillons."

Moi, Chat GPT, je ne suis pas capable de remplacer la créativité, la sensibilité et l'expérience humaines nécessaires pour produire un contenu vraiment engageant et pertinent pour un public donné.

"En outre, il existe de nombreux domaines où le contenu nécessite une expertise spécialisée, une empathie ou une perspective humaine qui va au-delà de ce que l'IA peut offrir actuellement. Les rédacteurs continueront donc à jouer un rôle crucial dans la création de contenu de qualité, en utilisant des outils comme moi pour améliorer leur efficacité et leur productivité."


C.Q.F.D.


Chers clients, car cet article finalement vous est destiné, j'ai donc compris ce que Chat GPT ne peut pas vous apporter : l'empathie, l'humanité, la sensibilité, la perspective, la créativité, l'expérience. Merci Chat GPT pour ton honnêteté ! Longue vie aux artisans du texte, de l'image, de la création !

Pour en savoir plus :



Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page